Pages

vendredi 31 janvier 2014


Comment tirer 7 000 € à un mec SANS coucher

Extrait de "Vengeances de Femmes"
(première édition)

"La Dépêche du Midi" (24/1) en fait la démonstration. Il avait été une fois à Agen (Lot-et-Garonne) un charmant jeune couple. Mais Samantha* ne couchait plus avec Kevin* depuis quelque temps. Elle lui rend pourtant visite un soir, accepte quelques verres d'alcool et deux ou trois cigarettes illégales. Dans cette bonne ambiance, elle annonce qu'elle va se coucher. Sur le canapé du salon ? Non, dans le lit du garçon. Celui-ci, tout heureux, fait un brin de toilette et va rejoindre sa dulcinée.
Roucoulant, il allonge une main caressante et… encaisse aussitôt un coup de genou bien placé qui lui fait voir "trente-six chandelles", compte "La Dépêche du Midi".  Un coup qui peut être mortel, rappelons-le tout de même gravement aux "femmes en lutte" entre deux éclats de rire. Samantha*, au comble de l'indignation, court à la porte. Fermée à clef. Elle hurle. Le monstre se hâte de lui ouvrir. Elle fonce au commissariat. Porte plainte. Gémit. Soupire.
Le Parquet, pour meubler sans doute ses loisirs (quoi qu'en dise Dame Taubira), s'empare de cette cause importante, procède à l'enquête qui s'impose, convoque les ci-devant tourtereaux et leur inflige un rappel à la loi (il est interdit de violer). KOI ? Comment l'exquise Samantha* supporterait-elle ce laxisme (quoi qu'en dise… etc.) ? Son avocate interjette appel.  Et le 22 janvier 2014 (notez cette date historique pour l'émancipation des dames), le tribunal correctionnel d'Agen corrige l'erreur du Parquet glissant : il prononce un réquisitoire accablant pour le criminel Kevin*, et prend en considération l'exigence de sept mille euro avancée par l'avocate de la victime pantelante. Cette grave affaire est mise en délibéré, le tribunal n'ayant rien de mieux à faire.
Patrick Gofman
*Les prénoms ont été changés, pour la sécurité des imbéciles.

jeudi 30 janvier 2014

Investissements étrangers en France


















Ils se sont effondrés de 77 % en 2013, tandis qu'ils flambaient dans le reste de l'Europe (+ 38 %).
Encore une courbe que Porcinet va "inverser" en un tournemain. Cf. "Les Échos".

mercredi 29 janvier 2014

lundi 27 janvier 2014

NKM : un bon point pour elle, enfin

Mais alors, elle renie ses maîtres De Gaulle et Pompidou, dont la tour infernale est l'œuvre ? Et puis, observez le cadrage vicieux et pédant du "JDD". Et pensez ce que vous voudrez  de la conne qui ne s'en aperçoit pas, alors qu'une politichienne est une pro de la com, en principe… P. G

dimanche 26 janvier 2014


Margot de Pologne communique :

© Photo Margot D./"L'Écho parisien".





























Il gèle ! A l'appui de ses dires,
une des plus belles photos que j'aie jamais vues
(et du gâteau pour mon blog blanc bleu).
Vive l'hiver ! Vive Margot ! P. G.

samedi 25 janvier 2014

Une amie qui en vaut deux




















Mon passage (triomphal) à  la Librairie française, 5 rue Bartholdi à Paris 15 (M° Dupleix) m'a valu de découvrir au n° 3 une autre boutique amie, celle de mon plombier préféré ! Hasard malin… P. G.

mercredi 22 janvier 2014

Les Français se défient de "leurs élites"

…ET TROUVENT QU'IL Y A TROP
D'ÉTRANGERS EN FRANCE. SONDAGE

Méfiance aussi envers les médias.
Autre sondage

Pourquoi cette méfiance ? L'exemple du jour (23/1) : Les médias titrent en gras "PRISON FERMEpour l'agresseur d'un cheminot qui a causé une grève à St-Lazare, laquelle a pourri la journée d'un million  d'usagers.
Prison ferme ? Mais "le tribunal n'a pas délivré de mandat de dépôt". Langage codé pour indiquer à "l'élite" pourrie qui le comprend que l'ordure ne fera pas un jour de prison, merci TaubiraVoilà donc pourquoi les Français n'ont plus confiance dans les médias : parce qu'ils mentent, parce qu'ils truquent, en permanence. P. G.

mardi 21 janvier 2014

Ah ça ira ça ira ça ira

La mère Rottweiler à La Lanterne !
Selon "certaines sources" (démenti officiel ICI) se référant à des fonctionnaires du Mobilier national, la mégère aurait fait 3 millions d'euro de dégâts le 10 janvier, fracassant horloges et Sèvres précieux, au cours de la crise de nerfs niée à l'Élysée mais qui l'a tout de même envoyée une semaine à l'hôpital. Et ensuite à "La Lanterne" petit palais dans le parc du château de Versailles. Quand Porcinet sera lassé de la Deuxième Dame, foutra-t-elle le feu au palais national ? Bah, les Français paieront toujours !                                         P. G.

Incident érotique en plein Carrefour

La bombe (celle dont on  aperçoit les jambes à gauche) avait à peine saisi cette bombe (phalloïde, de "mousse pour salle de bains", à droite) qu'elle s'est mise à éjaculer tout ce qu'elle avait. Je la comprends, et je tape une photo en essayant d'expliquer la dimension éroticomique de l'incident à la bombe de gauche. Elle s'en va furieuse en jetant : "C'est pas intéressant !" Ah bon, j' avais cru… P. G.

lundi 20 janvier 2014

Attentat à la librairie catholique Dobrée (Nantes)

Naguère nazi, l'autodafé de livres est aujourd'hui de politique gauchiste. P. G. 

LIBRAIRIE DOBRÉE
14 rue Voltaire - 44000 NANTES
Tél : 02 40 69 84 84 – Courriel : 
info@librairiedobree.com

Ouverture du mardi au samedi 10h00-12h00 et 14h00-19h00

dimanche 19 janvier 2014

Ode à Onoda*




Quand tu traverses les grilles
de mon rêve où le sang brille,
je rêve encore, et je veille,
Onoda Hiroo Sensei.

Je gueule : Fixe ! pour les hommes.
Je chante : Hiroo, welcome
Welcome, hero, dans mon hara,
Dans ma tête, et dans mes bras.

Nous n’irons plus danser, bravo,
les hommes sont coupés : Repos !
Tu gardais la mer des Barbares,
je tiens le désert des Tartares.

Pas de quoi trousser un aiku !
Pour des prunes ! chient les faux-culs.
Mais d’Onoda Tanejiro,
sous la fleur de prunier, trois mots**.

Onoda, trente ans, j’ai trente ans,
et je suis debout, et j’attends
la fin de la saison des pluies
en pleurant les amours enfuies.

Je ne vois de vies qu’inutiles,
et j’aime, tout près, qui rutile,
ricane, et roucoule : Coucou !
la mort qui ne veut pas de nous.

Nous ne ferons pas le printemps,
mais nous n’en demandons pas tant,
aussi cons que des hirondelles,
et sans savoir à quoi, fidèles !

                                                Patrick Gofman

*Le sous-lieutenant japonais Onoda Hiroo (mort le 16/1/14) a poursuivi, seul, la Seconde Guerre mondiale jusqu’en 1974, sur l’île de Lubang (Philippines). Cf. G. Chenu et  B. Cendron, “Onoda 30 ans seul en guerre” (Arthaud éd.). Je reste un peu rêveur, au XXIe siècle, en voyant où allait mon admiration, quels étaient mes fantasmes et mes principes en 1979, après douze ans d’ “imminence de la révolution” trotskiste, et quelques mois avant d’être exclu de l’Organisation communiste internationaliste, à mes vives surprise et indignation.
** “Ce matin, une fleur de prunier s’est épanouie pour célébrer le retour à la vie de notre fils.”
Mon article exclusif sur "Boulevard Voltaire" ICI.
Vidéo en anglais : http://www.youtube.com/watch?v=LvT86194rs4

samedi 18 janvier 2014

Rencontrez Patrick Gofman avec ses livres ce

22 heures : L'Action française va-t-elle (re)devenir un mouvement de masse ? Quelques dizaines d'assistants à la précédente réunion dont je fus témoin, il y a 2 ou 3 ans. Plusieurs centaines aujourd'hui ! Que je remercie de leur accueil. P. G.

jeudi 16 janvier 2014

Agnès Soral renie son frère "hitlérien"

…dans un entretien
(cousu d'énormes fautes d'orthographe) avec
"Le Nouvel Os".

Leurs comptes en Suisse sont certainement disjoints !

P. G.

Chances pour la France ?

Samy Naceri ENCORE au bloc.
Bouteflika ENCORE au Val-de-Grâce.

mardi 14 janvier 2014

Julie Gayet à poil partout

La presse étrangère se fait un plaisir de montrer la "Deuxième Dame" en action dans des films très raides. En France, les médias à la botte appellent ça "une filmographie atypique". Et Porcinet de la "vie privée".

15/1 : elle est virée du jury de la Villa Médicis.
31/1 : nommée au "César" du meilleur… 2d rôle.

Vieilles bêtes à cornes










































Porcinet, une fois de plus, est la risée du monde entier, et de sa PRESSE. La France, éclaboussée,
rit quand même, avec Laurent Gerra.

lundi 13 janvier 2014

Mao a 120 ans

Pour lire mon article exclusif sur
cliquez ICI (et cliquez "j'aime" là-bas, SVP).

12/1/14 : je croise ma première "éboueuse"

Juste après deux "policières" obèses. Autant de tamagotchis encombrant policiers et éboueurs. Autant de résultats pratiques du féminisme, avec le travail de nuit pour les femmes, et le célibat généralisé (14 millions de célibataires et 3 millions de "couples non cohabitant" pour 27 millions d'actifs). Navrant.

P. G.

samedi 11 janvier 2014

vendredi 10 janvier 2014

Le harem présidentiel s'étoffe encore



























…avec l'embauche – ou la débauche – de la saltimbanque Julie Gayet, affirme "Closer". Ce "scoop" exaltant était ici, dans "L'Écho parisien",
le 4 mars 2013. Les Français paieront.

11/1 : la situation de Trierweiler (hospitalisée dès le 10, après une crise spectaculaire, on imagine, et même "une surdose de médicaments selon certaines sources", écrit Caroline Parmentier in "Présent" le 14) devrait être "clarifiée" par l'Élysée avant la conférence de presse du 14 janvier. 12/1 : oh, et puis non ! Mais qu'y a-t-il à clarifier ? Il est parfaitement clair que Mémère est cocue, alors qu'elle est toujours mariée au sieur Trierweiler, ce qui n'a pas gêné Hollande pour nous la refiler en "Première dame", pourvue de 4 collaborateurs et d'un bureau au Palais de la République, et exhibée dans le monde entier ! Quelle honte…

Ne dites pas à Dieudonné…

…que les nationaux-socialistes ont exterminé les premiers ceux qu'ils dénommaient leurs "nègres bâtards" (souvenirs de l'occupation française de la Ruhr en 1923-25). Ne lui dites pas non plus ce qu'ils ont fait de nos troupes coloniales capturées en mai-juin 1940… Il voudrait tant être un grand nazi, le petit histrion instrumentalisé par les socialauds ! P. Gofman

Jean Cochet écrit in "Présent" (14/1) : "De provocation en provocation, Dieudonné s'est enfoncé dans une sorte de délire caricatural, dont l'apothéose est sa dernière et abjecte pitrerie avec le meurtrier tortionnaire Youssouf Fofana, du "gang des Barbares". Un mot là-dessus. Personnellement je pense que certains auteurs de crimes atroces ne méritent plus de vivre. Youssef (sic) Fofana appartient pour moi à cette catégorie. Ceux qui croient judicieux de rire avec un tel individu m"inspirent dégoût et mépris…"

Me G.-W. Goldnadel (qui fit condamner "L'imMonde" pour racisme anti-serbe) commente en juriste l'affaire Dieudonné et déclare à Bd Voltaire (11/1) que ce "qui me reste en travers de la gorge, est qu’on ne fasse rien contre les Femen. Qu’elles puissent impunément narguer les catholiques et qu’on ne s’en prenne qu’à ceux qui tourmentent les juifs, ce n’est pas normal. Et c’est tout à fait contre-productif à l’égard des juifs eux-mêmes qui seront une fois de plus considérés comme des privilégiés…"

Historique. Révolutionnaire.

Turin, le 9 décembre 2013. Des policiers anti-émeutes retirent leur casques avant de prendre la tête d'une manifestation populaire anti-taxes. Les médias étouffent l'événement. Moins de 3 000 vues pour cette vidéo sur Youtube, un mois après.

jeudi 9 janvier 2014

mercredi 8 janvier 2014

Delanoë a la langue fourchue

Pour la campagne de son adjointe Hidalgo, candidate à sa succession, le maire (PS) de Paris n'hésite pas à cirer les sandales de la minorité orthodoxe (photo à St-Serge).
Il se prétend choqué par les profanations christianophobes des "Femen". Mais alors, pourquoi les subventionne-t-il ? CLIC.

vendredi 3 janvier 2014

NKM à la rue

Odile Bonnivard et le pasteur Blanchard peuvent aller se rhabiller ! "VSD" a surpris la candidate UMP à la mairie de Paris lors d'une de ses innombrables et discrètes "maraudes" auprès des SDF parisiens, clope au bec. Évidemment, quelques petits esprits se moquent.

5/1/14 : Odile Bonnivard riposte
http://www.association-sdf.com/blog/2014/01/nkm-sdf-clope-honte/

426 pages

"Présent" (3/1) salue le nouveau livre de Roger Holeindre sur 3 colonnes. Livre qui dresse "le terrible bilan de plusieurs décennies d'une désinformation organisée en haut lieu. Celui d'une France à la dérive. Dont l'agriculture a été littéralement assassinée. Dont l'armée est peu à peu démantelée. Dont la foi traditionnelle est chaque jour insultée. L'identité de plus en plus menacée par une immigration incessante et la montée en puissance de l'islam. Une France dont les "Docteurs Folamour" actuellement au pouvoir s'acharnent à détruire jusqu'à la cellule de base, la famille, en votant le "mariage" gay et en faisant sans cesse la promotion des mœurs les plus déviantes." (Franck Delétraz)
Commander chez l'éditeur : cliquer ICI.