Pages

vendredi 28 mai 2010

Un fou furieux devant ces juges, devant la cour d’assises de Seine-Saint-Denis à Bobigny

Le 18 mai 2007 près de la gare RER de Noisy-le-Sec, c’est sans pitié que Mehdi, 32 ans, raffalait à l’aide d’une mitraillette Kalachnikov un jeune black sans histoire, inconnu des services de polices et n’ayant jamais eu d’histoire dans le quartier. Abattu comme ça, par hasard, à peine le temps de murmurer aux gens venus l’aider, gisant dans une mare de sang, un « pourquoi moi ? » à peine audible. Son assassin aura eu beau plaider hier devant les jurés de la cour d’assises de Bobigny « que les coups de feu étaient partis tout seul », les experts en balistiques démontreront sans peine l’intention de tuer. Mehdi aura voulu se calmer les nerfs, tout simplement.

Un outil de communication prisé en Seine-saint-Denis, à priori


Pensez donc, dans la même journée, une jeune fille africaine aura osé lui manquer de respect et un paltoquet blanc lui refuser une simple cigarette. Outragé, le fier jeune homme remontera dans sa cité, rameutera une douzaine d’excités de son acabit, mais ne parviendront pas à retrouver le jeune homme à la cigarette. De fureur, Mehdi, qui porte avec lui une arme automatique comme d’autre un briquet se défoulera sur le premier passant venu, un lycéen sans histoire, à coup de munitions de guerre.
Arrêté en Espagne après un mois de cavale, Mehdi Baadache, décrit comme impulsif et instable par les psychiatres, ne parait guère ému, se cherche des excuses.

Le verdict tombera en fin de semaine.

3 commentaires:

  1. Quel horreur ! et la vermine haut placée laisse rentrer ces foufurieux !

    La France vit dans l'insécurité totale. Pire que la guerre de 100 ans ! Nos envahisseurs sont patout ... et le drame c'est que nous n'avons plus de chef. pire! il est complice !!!

    Priez ! battez vous ! formez vos enfants ! donnez leur l'amour de la France !

    Jeanne revient ! Jeanne, chère Jeanne que je prie souvent (pas assez, hélas) pour la France et pour l'amour de ma vie, sauve la France et guide le, guide les !

    RépondreSupprimer
  2. bravo pour les journalistes de merdes que vous etes alors vous surpasser tout le monde il faudrait mieux s informer et arreter de raconter tout et n importe quoi !!!

    RépondreSupprimer
  3. Anonyme qui êtes un(e) C..(..) qui n'direz jamais votre nom !
    Je vous signale que les journalistes que vous insultez ne font que transmettre des faits, hélas, bien réels et qu'ils se mettent en quatre pour dire la vérité, la triste vérité, hélas !

    Continuez à vous abrutir de mensonges devant votre infâme boîte grise , ou fichez là en l'air et cessez d'insulter mon journaliste préféré... et ceux qui sont comme lui.

    RépondreSupprimer