Pages

lundi 17 septembre 2012

Çaaa y est ! Les Moules pourries se décomposent

Comme je l'ai prédit il y a des semaines, mais beaucoup plus vite que le trio de "Manson Girls" auxquelles je les comparais, Les Moules pourries (Pussy Rot) de Moscou, qui avaient bien juré de "ne pas demander grâce à Poutine", car "c'est à lui de nous demander grâce", etc., privées de drogue, de partouzes en public, d'alcool, de dollars et de proxénètes, se dégonflent et pleurnichent :

http://fr.rian.ru/russia/20120916/196058942.html

1 commentaire:

  1. Merci pour la nouvelle et bravo pour le commentaire drôle ;)

    RépondreSupprimer