Pages

jeudi 18 juin 2015

Mon boucher m'explique la politique

Je lui déclare que la destruction annoncée de la nomenclature bouchère (basse-côte, araignée, noix, etc .) me rend furieux, en ma qualité de pro de la langue française. J'ajoute : "Et en votre qualité de pro de la viande, vous ne devez pas être trop content non plus ?"
— Je m'en fous totalement.
— Hein ?!
— C'est évidemment une diversion et ce ne sera pas appliqué.

3 commentaires:

  1. Ils n'ont quand même pas osé marquer cervelle sur son front....

    RépondreSupprimer
  2. l'Angevine21 juin 2015 à 00:06

    ...ni peau de vache...

    RépondreSupprimer